Plan canicule

Le plan canicule est assuré par le Centre Communal d'Action Sociale.

Divers

Publié le mardi 13 juin 2017

La mise en place d’un numéro vert

Un numéro de téléphone national, « canicule info service » (0 800 06 66 66, numéro vert gratuit depuis un poste fixe en France) est mis en place en tant que de besoin par le ministère chargé de la santé. Il a pour mission, soit de diffuser des messages préenregistrés, soit de répondre aux questions des appelants et de faire connaître les recommandations et la conduite à tenir en cas de fortes chaleurs. En aucun cas, il ne se substitue à une régulation médicale pour fournir des réponses à des personnes malades.

 

REPÉRAGE ET RECENSEMENT DES PERSONNES A RISQUE ISOLÉES

La loi n°2004-626 du 30 juin 2004 relative à la solidarité pour l’autonomie des personnes âgées et des personnes en situation de handicap prévoit dans son titre 1er la mise en place d’un dispositif de veille et d’alerte. Elle institue dans chaque département un Plan d’Alerte et d’Urgence (PAU) au profit des personnes âgées et des personnes en situation de handicap en cas de risques exceptionnels.

Ce plan, arrêté conjointement par le préfet de département et par le président du Conseil départemental, en coopération avec les acteurs de la politique gérontologique, prend en compte la situation des personnes les plus vulnérables du fait de leur isolement. Il est mis en oeuvre sous l’autorité du préfet de département et à Paris, du préfet de police.

Conformément aux dispositions de cette loi du 30 juin 2004 et des articles R.121-2 à R.121-12 du code de l’action sociale et des familles, les communes ont mis en place un registre nominatif destiné à inscrire les personnes âgées et les personnes en situation de handicap qui en font la demande.

Le décret n°2004-926 du 1er septembre 2004 fixe les modalités de recueil, de transmission et d’utilisation de ces données nominatives. Il assigne au maire quatre missions :

  • informer ses administrés de la mise en place du registre ;
  • collecter les demandes d’inscription ;
  • en assurer la conservation, la mise à jour et la confidentialité ;
  • le communiquer au préfet à sa demande, en cas de déclenchement du PAU.

Pour ce faire, les personnes vulnérables et fragiles sont incitées à s’inscrire sur les registres communaux. Le maire pourra utilement s’appuyer sur Les Services de Soins Infirmiers À Domicile (SSIAD), les Services d’Aide et d’Accompagnement à Domicile (SAAD), les services sociaux, les équipes médico-sociales de l’allocation personnalisée à l’autonomie, les Centres Communaux d’Action Sociale (CCAS), les Centres Locaux d’Information et de Coordination (CLIC) gérontologiques etc.

Les services communaux, afin de favoriser l’intervention des services sociaux et sanitaires, veillent à ce que, parmi les informations figurant sur le registre nominatif, soient renseignés les éléments relatifs à l’identité, à l’âge et au domicile des personnes âgées et en situation de handicap qui en ont fait la demande et, le cas échéant, les coordonnées du service intervenant à domicile, la personne à prévenir en cas d’urgence et les coordonnées du médecin traitant.

 

UN PLAQUETTE POUR VOUS FAIRE CONNAÎTRE

Vous pouvez télécharger la plaquette ci-dessous afin de guider sur les bons gestes à adopter en cas de canicule. Vous pouvez également remplir le formulaire à l’annuaire opérationnel.

Cette inscription est facultative et conformément à la Loi Informatique et Libertés, vous pouvez à tout moment faire une demande de désinscription sur simple demande écrite auprès du Centre Communal d’Actions Sociales.

dépliant canicule

Partager cette page sur :